Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/10/2010

Les feuilles mortes se ramassent...

... à la pelle, au souffleur, mais elles se ramassent.  Et ce au fur et à mesure de leur chute,  sinon on ne s'en sort plus !

jardin 126.jpg

Alors, ici c'est fait (du moins jusqu'au week-end prochain...)

jardin 128.jpg

Ici aussi c'est fait.  On aperçoit au passage mon Cornus controversa 'Variegata', qui fait de la résistance en essayant de garder encore quelque temps ses couleurs d'été. 

jardin 129.jpg

Il reste encore d'autres coins du jardin à faire... 

jardin 130.jpg

Pendant que certains arbustes se dégarnissent, les érables japonais enflamment le jardin et la terrasse (à gauche : Acer palmatum dissectum, à droite : Acer palmatum atropurpureum).  Ce dernier semble tout doucement se rétablir de la fusariose qui l'a attaqué en 2007-2008 et qui a conduit à couper les 3/4 de l'arbre.  Je reste vigilante en coupant régulièrement et systématiquement chaque petite branche qui en présente les symptomes, mais il est clair qu'il reprend du poil de la bête. Cliquer ici pour voir une photo prise en avril 2008.

Et pendant que certains arbustes s'endorment pour l'hiver, d'autres commencent leur floraison, preuve que le jardin continue à nous offrir ses  trésors, quelle que soit la saison.  C'est le cas de Viburnum tinus 'Eve Price', que j'avais planté au pied de l'érable pourpre, dans l'espoir que sa floraison, du moins les boutons, coïncident avec le passage au rouge de l'érable.

jardin 136.jpg

Ces deux dernières années, il a à chaque fois grillé de moitié face aux températures hivernales très basses, mais une fois les parties gelées coupées au printemps, il prospère bien durant la belle saison.  J'espère quand même que l'hiver prochain sera moins sévère.

Planté au soleil, sa floribondité sera meilleure qu'à mi-ombre.  Il faut éviter de le planter dans une terre trop détrempée et le temps fera le reste.  Pas besoin de le tailler, sauf éventuellement au printemps pour retirer les tiges grillées par le gel. 

L'encyclopédie Botanica classe le viburnum tinus en zone 7 à 10 mais cette variété 'Eve Price' est clairement plus sensible que d'autres.

jardin 135.jpg

 

07/04/2010

Le petit billet de Gwenaëlle

Les floraisons printanières battent leur plein et notre copinaute Gwen a décidé pour son petit billet de nous présenter une bien jolie floraison blanc rosé !

* * * * * *

Bonjour à tous,

J'espère que vous allez bien. Le printemps est enfin là avec une végétation qui se développe à une allure folle. Tout cela n'est pas pour me déplaire, même si j'ai déjà pris pas mal de retard dans mes travaux annuels ! ;-)

Dans ce petit billet, j'avais envie de vous décrire un arbuste qui ensoleille le mois d'avril au jardin.  Il s'agit du Viburnum burkwoodii.  Il a été planté dans un coin ombragé.  J'avais décidé de créer une haie afin de former un écran vert (comme d'hab' !). Le résultat est à la hauteur de mes espoirs. En effet, ils grandissent très rapidement et forment un magnifique massif en été.  Seul petit regret : il perd beaucoup de feuilles en hiver, contrairement à ce que j'avais pu lire sur cette variété de viornes. Par contre, sa rusticité n'est plus à prouver puisque la haie a survécu à deux hivers rigoureux sans aucun problème.

Voici quelques photos de son évolution au cours du mois d'avril 2009 :

Le viburnum a commencé à fleurir dès le 12 avril 2009.

IMG_3548.JPG
IMG_3549.JPG

Une semaine plus tard, la floraison était plus abondante et les fleurs dégageaient un parfum envoûtant !

IMG_3739.JPG

En plein été, on se rend compte de l'ampleur des arbustes (ils ont seulement 3 ans). Mes petits lutins de bois sont bien protégés ! :-)

IMG_4260.JPG
IMG_4262.JPG

Vue au loin - cfr le début du massif sur le côté

Et vous ? Avez-vous des viburnum burkwoodii au jardin ? J'entends souvent parler d'autres espèces mais rarement de celle-ci !

A bientôt

Gwenaëlle

23/05/2009

Floraison des viornes

La viorne : voilà bien un arbuste qui compte des dizaines, si pas des centaines de variétés, en provenance de toutes les parties du monde.  On la trouve dans presque tous les jardins sous une variété ou l'autre et elle nous inonde de fleurs pour l'instant. 

090511 Viburnum opulus roseum 2.jpg

Viburnum opulus 'Roseum' ou 'Sterile' est parmi les plus connus et les plus répandus.  On le surnomme 'Boule de neige', on aura compris pourquoi et son nom français est viorne obier. Originaire d'Europe et d'Afrique du Nord, il est très facile de culture (comme le sont presque toutes les viornes) et offre également un joli feuillage rouge en automne.  Je compte essayer d'en faire quelques boutures cette année, il paraît que les chances de réussite sont élevées.

090511 Viburnum plicatum mariesii.jpg

Viburnum plicatum 'Mariesii' est aussi un grand classique.  Lui est originaire du Japon et de Chine.  Sa floraison étagée est sublime.  Mon exemplaire n'est pas un des plus beaux à admirer. Il a eu du mal à s'établir au jardin car à cet endroit la terre est mauvaise et il faut quelques années aux arbustes à cet endroit pour aller rechercher plus bas le sol d'origine du bois.  Il ne faut jamais le tailler pour préserver son port étagé.  Il est ici associé à une spirée dont la floraison rose prendra le relai une fois celle de la viorne terminée.

090521 viburnum onondaga.jpg

Celui-ci est mon préféré : Viburnum sargentii 'Onondaga'.  Originaire du Sud-Est de l'Asie, ses feuilles sont découpées et ses inflorescences sont bicolores.  La particularité de 'Onondaga' est que ses jeunes pousses ont une jolie couleur bronze en début de saison et en automne, le feuillage de l'arbuste vire au rouge foncé.  Moi, c'est sa floraison que je préfère.  J'ai tenté de l'associer à un houx panaché de jaune et je suis assez contente du résultat.

090521 viburnum molly schroeder.jpg

Pour terminer ce petit tour des viornes, voici la dernière que j'ai achetée l'année passée : Viburnum plicatum 'Molly Schroeder'.  Sa particularité : les fleurs sont à la fois rose et blanches : rose sur l'extérieur des pétales et blanc à l'intérieur.  Elle a l'air de bien se plaire au jardin, c'est sa première floraison et elle a été généreuse.

Dernière précision : bien résistantes au gel, les viornes ne sont pas difficiles pour la nature du sol, sauf les plicatum (donc par exemple la 'Mariesii' et la 'Molly Schroeder') qui préfèrent une terre non calcaire.  Quant à l'exposition, le soleil ou la mi-ombre conviendront. 

 J'espère vous avoir décidé à installer une viorne d'été dans votre jardin si ce n'est déjà fait.  Leur floraison dure longtemps et vous en profiterez des semaines durant.