Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/11/2008

Le potimarron

On le surnomme la courge châtaigne car son goût est assez raffiné pour une courge (et oui, c'en est une !) et fait bien sûr penser à la ... châtaigne.  Je vous présente le potimarron.

potimarron.jpg

D'origine japonaise, il est plutôt à la mode chez nous pour le moment et on le trouve souvent dans les magasins bio.  Cette photo a été extraite du merveilleux livre 'De mémoire de potager'.  On y mentionne une anecdote intéressante concernant une friandise appelée pépite. Je cite l'extrait du livre :

"Je me souviens lorsque j'étais enfant, le cinéma était la grande sortie, les salles de quartier nombreuses, de celles qu'on pouvait voir dans La Dernière Séance d'Eddy Mitchell, avec des fauteuils de velours rouge et un balcon pour les plus fortunés.  Point de pop corn à l'époque, on grignotait des 'pépites', vendues en sachets de papier cellophane, des graines de potiron recouvertes et de gros grains de sel, qui laissaient les lèvres à moitié gercées, et dont les écorces jonchaient le sol lorsque les lumières se rallumaient."

On s'y croirait presque, n'est-ce pas ?  Personnellement, je ne connais pas ces friandises.  Et vous ?

Pour tester vos papilles, je vous propose une petite recette qui change de la traditionnelle soupe au potiron.

Potimarron au lait de coco au grâtin

Pour 4 personnes, prévoir 1 potimarron, 3 pommes de terre, 1 petite boîte de lait de coco, 1 pincée d'épices cinq-parfums, du gouda vieux, sel et poivre.

Préchauffer le four à 180°C.  Découper le potimarron et les pommes de terre en gros dés et faire cuire le tout à l'eau salée 20 minutes.  Réduire le tout en purée, ajouter et mélanger le lait de coco, les épices, le sel et le poivre.  Mettre le tout dans un plat à grâtin.  Découper des bandelettes de gouda et les disposer sur le dessus.  Faire grâtiner 10 minutes.

Et voilà ce que ça donne.  Un plat bien rustique pour affronter le froid de l'hiver !

potimarron au coco 2.jpg

19/10/2008

Châtaigne ou marron ?

Voilà une semaine qu'il faut se protéger (ou aller très vite) en passant sous les châtaigniers, sous peine de se faire attaquer par une pluie de projectiles et de picots.  Il s'agit pourtant d'un moment très attendu : la chute des châtaignes.  Cela signifie ramasser les fruits, les peler, les congeler et confectionner pas mal de petites recettes d'automne et d'hiver : potage aux marrons, purée de marrons pour accompagner un gibier, etc.

chataigne 1.jpg

Tout d'abord, savez-vous quelle est la différence entre une châtaigne et un marron (on ne parle pas du marron venant du marronnier, mais bien du fruit du châtaignier) ?  Il s'agit simplement d'une question de forme.  La photo ci-dessus montre une bogue contenant un gros fruit bien sphérique avec un ou deux autres petits fruits atrophiés : il s'agit d'un marron.  Ce sont ces fruits que l'on utilisera pour confectionner... les marrons glacés !

Ci-dessous, une autre photo montre une bogue contenant trois fruits qui se partagent l'espace.  Ils se touchent et ont donc un côté plat tandis que l'autre côté est bombé : il s'agit d'une châtaigne.

chataigne 3.jpg

Même les desserts sont finalement de la partie puisque je vous propose ici une excellente...

Crème de marrons au rhum et à la vanille

500 gr. de châtaignes pelées, 3.5 dl lait, 125 gr. sucre semoule, 1 bâtonnet de vanille, 5 cl. rhum, 50 gr. noisettes moulues, 2.5 dl crème, 1 sachet de sucre vanillé.

 

 

Portez le lait à ébullition avec le sucre semoule et le bâtonnet de vanille.  Ajoutez les châtaignes et laissez cuire 20 à 30 minutes.  Ecrasez le tout en purée, éventuellement avec un robot, ajoutez-y le rhum et les noisettes et laissez bien refroidir.  Battez vigoureusement la crème avec le sucre vanillé et ajoutez-en les 2/3 à la mousse de châtaignes.  Mettez le reste de la crème dans une poche à douille.  Versez la crème de châtaigne dans 4 coupes et décorez de crème fraîche.

Variante : remplacez le rhum par un peu d'extrait de vanille et la crème sera un délice sur des tartines !