Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

11/07/2009

Balade parmi les légumes

Par un temps digne d'un mois de septembre, voir d'octobre, on file entre deux gouttes aller faire un tour du côté du potager en carrés et de la serre où les récoltes se préparent.

090710 potager.jpg

Tout d'abord, le potager, où les échalotes et les oignons viennent d'être récoltés, laissant les carrés à moitié vides.  Des semis de haricots verts, cerfeuil, radis et pak-shoï (un sorte de chou chinois) ont été effectués pour remplir l'espace.  On distingue la rhubarbe, plantée ce printemps et qui sera certainement déménagée l'an prochain car le potager deviendra trop petit our l'accueillir.  On voit aussi mes 10 plants de pommes de terre 'Corne de Gatte' (2 carrés de 5 plants), une variété belge délicieuse.  Certains peuvent être supris qu'elles ne soient pas butées, mais le potager est trop petit pour le faire.  Cependant, cela fonctionne malgré tout, la récolte fut bonne l'an dernier.  D'autre part, j'ai également planté des pommes de terre violettes dans de grands pots et de la terre a été ajoutée jusqu'en haut des pots au fur et à mesure de leur croissance (une sorte de buttage en quelque sorte).  J'ai pu observer cette méthode dans un jardin, je vous tiens au courant des résultats de ce type de culture le moment venu.

My Pictures10.jpg

 La suite des récoltes se prépare tout doucement.  De gauche à droite et de bas en haut :

  • les courges (Bleue de Hongrie, Patisson, Potimarron, Géant de l'Atlantique, Ancienne de Sibley, coure Spaghetti).  Vu leur taille, je les ai installées dans de grands pots à l'arrière de la serre.  Pour le moment, elles grandissent bien et ont l'air de bien se plaire.  Les fruits apparaissent.
  • Des choux-raves, un légume oublié que j'ai goûté un jour au restaurant et décidé de cultiver car on en trouve difficilement dans le commerce.  De culture ultra-facile, ils se sèment durant toute la saison.
  • Le maïs sucré pour contenter Monsieur Carzan, ma toute première expérience concernant cette culture.
  • Les laitues Reine de Mai.  Des Lollo Rossa viennent également d'être repiquées (on les distingue sur la première photo en haut).
My Pictures11.jpg

Dans la serre, c'est le royaume des tomates. 

  • la première tomate 'Noire de Crimée' qui sera mangée dans quelque temps car c'est la seule qui rougit pour le moment.
  • les courgettes 'Ronde de Nice'.  Semées maison (comme tous les légumes que vous voyez ici), elles ont fait l'objet d'une attaque en règle des pucerons.  Après quelques hésitations, il semble qu'elles commencent à bien produire.
  • Les mini-poivrons 'Sweet Cherry', encore tout petits, mais la patience est de rigueur pour ces légumes.
  • Encore des tomates Noire de Crimée, mais la serre abrite aussi deux pieds de Rose de Russie, Coeur de Boeuf et tomates 'Ananas'.

Les plants de piments d'espelette sont encore petits, et vont seulement fleurir. 

Et chez vous, ça pousse ?

30/11/2008

Le potimarron

On le surnomme la courge châtaigne car son goût est assez raffiné pour une courge (et oui, c'en est une !) et fait bien sûr penser à la ... châtaigne.  Je vous présente le potimarron.

potimarron.jpg

D'origine japonaise, il est plutôt à la mode chez nous pour le moment et on le trouve souvent dans les magasins bio.  Cette photo a été extraite du merveilleux livre 'De mémoire de potager'.  On y mentionne une anecdote intéressante concernant une friandise appelée pépite. Je cite l'extrait du livre :

"Je me souviens lorsque j'étais enfant, le cinéma était la grande sortie, les salles de quartier nombreuses, de celles qu'on pouvait voir dans La Dernière Séance d'Eddy Mitchell, avec des fauteuils de velours rouge et un balcon pour les plus fortunés.  Point de pop corn à l'époque, on grignotait des 'pépites', vendues en sachets de papier cellophane, des graines de potiron recouvertes et de gros grains de sel, qui laissaient les lèvres à moitié gercées, et dont les écorces jonchaient le sol lorsque les lumières se rallumaient."

On s'y croirait presque, n'est-ce pas ?  Personnellement, je ne connais pas ces friandises.  Et vous ?

Pour tester vos papilles, je vous propose une petite recette qui change de la traditionnelle soupe au potiron.

Potimarron au lait de coco au grâtin

Pour 4 personnes, prévoir 1 potimarron, 3 pommes de terre, 1 petite boîte de lait de coco, 1 pincée d'épices cinq-parfums, du gouda vieux, sel et poivre.

Préchauffer le four à 180°C.  Découper le potimarron et les pommes de terre en gros dés et faire cuire le tout à l'eau salée 20 minutes.  Réduire le tout en purée, ajouter et mélanger le lait de coco, les épices, le sel et le poivre.  Mettre le tout dans un plat à grâtin.  Découper des bandelettes de gouda et les disposer sur le dessus.  Faire grâtiner 10 minutes.

Et voilà ce que ça donne.  Un plat bien rustique pour affronter le froid de l'hiver !

potimarron au coco 2.jpg

20/11/2008

Poivrons miniatures

Vous connaissez probablement le grainetier Semailles, très souvent présent sur les foires aux plantes en Belgique et qui propose des graines issues de l'agriculture biologique.  Au printemps dernier, j'avais trouvé chez eux des graines d'une variété miniature de poivrons doux, la variété 'Sweet Cherry'.  Je souhaitais en fait pouvoir confectionner moi-même ces tapas bien connus que sont les mini-poivrons farcis de fromage de chèvre.

poivron cherry 1.jpg

Et voilà le résultat ! Ceux du commerce sont relativement piquants et très sucrés tandis que ceux-ci sont différents puisque ils sont doux et moins sucrés que ceux que j'achète tout préparés.  Ce petit poivron est en fait un variété hâtive qui porte des petits fruits rond et charnus, parfait pour ce genre de préparation.

Il suffit de les vider, les cuire une petite dizaine de minutes à l'eau bouillante et les peler.  On les farcit ensuite de fromage frais de chèvre éventuellement mélangé à des épices, sel et poivre.  On les conserve ensuite dans de l'huile aromatisée.

Poivron cherry 2.jpg

Point de vue culture, on les sème normalement en mars à 20°C, on repique et on plante en mai, de préférence sous abri.  Malheureusement, je n'ai pas pris de photos des plantes et de l'avancement de la culture, mais ces poivrons sont très productifs tout en ne dépassant pas 50 cm de hauteur. 

Alors, pour ceux qui diront : 'Zut, je n'ai pas de serre, adieu les petits poivrons', je répondrai : 'Une plante dans un pot avec un tuteur et entouré d'une gaine de plastique, comme on fait pour les tomates, garde le poivron bien au chaud pour qu'il arrive à maturité.'

Autant vous dire que l'on vient de manger les derniers et que je compte bien en cultiver à nouveau l'année prochaine, cette-fois ci avec des photos !