Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

30/06/2008

Belle Annabelle

9ca0aa2f520fa9cd21d57259cfab7945.jpg

Il y a deux façons de contempler 'Annabelle' : de loin bien sûr, mais surtout de tout près car c'est là que les minuscules fleurs de ses corymbes nous livre ses nuances subtiles de blanc et de vert : Hydrangea arborescens 'Annabelle' est bien en fleurs actuellement.  Il est l'arbuste de prédilection pour les jardiniers débutants.  Impossible d'en râter la culture, il pousse tel une mauvaise herbe si l'on peut dire. 

Les fleurs peuvent être énormes (jusqu'à 25 cm de diamètre) et elles risquent alors de faire ployer les tiges sous leur poids, surtout après une averse de pluie.  Elles sont de très bonne tenue et se succèdent de juin à fin septembre. Cet arbuste se plaît le mieux à mi-ombre et supporte assez bien la sécheresse.  L'entretien est simplissime : chaque printemps, je rabats la plante à 30 cm du sol.  Les fleurs apparaissent sur les pousses de l'année et on ne risque donc pas qu'une gelée tardive compromette la floraison comme sur les autres hydrangeas.

f98da5100ea153c29ef5246556a3bcfb.jpgRetour sur les couleurs.  Les fleurs éclosent, d'abord vert clair, puis virent au blanc, donnant ainsi un joli panaché de tons sur la plante.  On voit beaucoup de ces hydrangeas dans les massifs à l'anglaise. Ils éclairent les zones ombragées de leurs boules de neige.

Rares sont les jardins qui n'en abritent pas un exemplaire.  Qu'en est-il chez vous ?

 

 

 

 

05/06/2008

L'important, c'est la rose...

Importante, la rose ?  Je suis bien d'accord ! En tout cas elle est de saison ! Et je vous invite à continuer la visite des rosiers de Carzan tant que les fleurs ne sont pas détruites par toutes ces pluies qui feraient presque penser que l'on est déjà en automne... 

32678f6179752ca58751d5869dd98ca7.jpgJ'adore sa forme et sa couleur.  Voici le sublissime  'Charles de Mills', qui fait partie de ces roses anciennes vraiment typiques : de belles fleurs pourpres teintées de cramoisi, aplaties et parfumées.  C'est un des rosiers anciens les plus connus pour sa floraison spectaculaire.  La forme de la fleur est ce qu'on appelle 'turbinée'. Ce rosier viendrait des Pays-Bas et est connu depuis 1700, mais on n'en sait pas grand-chose concernant ses origines.  Il mérite amplement son appellation de variété ancienne.  On le trouve parfois sous son synonyme 'Bizarre Triomphant', mais c'est assez rare. 

Il lui a fallu 3 ou 4 ans pour s'installer au jardin, mais maintenant il est bien parti et est couvert de fleurs. Adulte, il atteindra environ 1,20 mètre. Seul point faible : il n'est pas remontant.

1deb22c0308d86c1cb4bbebff20911ca.jpgUn autre rosier tout à fait différent mais que je trouve également très beau est 'Fée des Neiges', aussi connu sous le nom de 'Iceberg' ou 'Schneewittchen'.  Il date de 1958.  Il s'agit d'un hybride moderne de type floribunda.  Les fleurs de grosseur moyenne durent très longtemps et résistent étonnament bien à la pluie.  S'il reste un rosier présentable après une averse, c'est bien celui-là.  Il a une hauteur d'environ un mètre et est très remontant.  On peut en général profiter de ses fleurs jusqu'aux gelées.  Il s'associe bien aux rosiers anciens à fleurs plus grosses.

Deux rosiers foncièrement différents donc, mais qui, finalement, donnent tous les deux la même ambiance des jardins anglais...