Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/04/2010

Skimmia japonica 'Magic Marlot'

Un petit nouveau est arrivé à la maison il y a quelques semaines déjà.  Je me suis laissée tenter par cet arbuste nain qui a fait son petit effet quand il a été commercialisé en 2007, j'ai nommé le Skimmia japonica 'Magic Marlot'.

jardin 025.jpg

Son atout est tout d'abord son feuillage, panaché vert et argent.  Feuillage persistant (normal pour un skimmia), il est donc décoratif toute l'année.  Mais en plus, la floraison ne déçoit pas du tout : les petits boutons floraux sont tout d'abord blanc, puis passe au rose et au rouge profond et la floraison a lieu blanche, le tout s'étalant sur au moins 3 mois. Ne vous méprenez pas sur les couleurs de la photo, je viens de la prendre à 20h30 en surexposition, les couleurs sont donc un peu faussées.  On le dit délicieusement parfumé, mais je trouve que son parfum est très léger, à peine perceptible en fait. 

L'idéal est de planter ce petit skimmia à mi-ombre, dans un sol riche en humus et légèrement acide.  On le dit bien résistant au gel, je pense que c'est en effet le cas puisque c'est un skimmia japonica, mais je ne pourrai vous le confirmer que l'an prochain, il a été planté au jardin en février cette année ;-)

jardin 023.jpg

L'arbuste est nain, il a une croissance assez lente et fera environ 50cm en tous sens en une dizaine d'années.  Il n'est pas nécessaire de le tailler et garde sa forme compacte en boule de façon naturelle.

Mes lectures sur cet arbuste m'ont appris qu'il se satisfait de la culture en pot sans problème, mais ici, j'ai préféré le planter au jardin, dans le petit coin aux rochez près de la terrasse, afin de pouvoir profiter de ses jolies couleurs en hiver.  Selon moi, sa place est plutôt à l'avant de petits massifs ou en rocaille.  Il a été planté à proximité de mon hellébore orientale blanche, d'un viburnum davidii et d'un petit érable palmatum dissectum.  Espérons qu'il se plaise au jardin !

13/12/2009

Persistants hauts en couleurs

091212 leucothoe zeblid 2.jpg

Ca y est ! Après avoir admiré un Leucothoé 'Zeblid' chez Marcel et Linda au printemps dernier, j'ai enfin pu en dénicher un dans ma jardinerie la semaine dernière.  Alors, le voici déjà présenté ici car il est très intéressant en cette saison.  Pourquoi ?  Un feuillage persistant et de jolies couleurs dans les tons pourpres le mettent en valeur pour le moment au jardin.

091212 leucothoe zeblid.jpg

Cet arbuste est originaire d'Amérique du Nord.  Très apprécié pour son feuillage coloré, sa floraison blanche en mai reste cependant discrète.  Il aime la mi-ombre et un sol non calcaire, drainé et frais.  D'une hauteur de 50 cm environ, il est à planter à l'abri des vents dominants.  Je l'ai installé au pied de l'érable pourpre, au milieu des rochers qui gardent le sol frais.  

091212 leucothoe curly red.jpg

Juste à ses côtés à la jardinerie, un second leucothoé, assez spécial, m'a aussi conquise.  Leucothoe axillaris 'Curly Red', avec ses feuilles enroulées et aux nervures bien marquées.  Tout à fait similaire au 'Zeblid' quant aux conditions de culture et la grandeur, il a été planté pas très loin du premier.  Le feuillage de celui-ci est un peu plus foncé cependant. 

091212 leucothoe curly red 2.jpg

Ce petit coin  où ils ont été plantés fait la séparation entre la terrasse et la pelouse.  On peut donc profiter de ce feuillage tout l'hiver dès que l'on sort de la maison, un feuillage persistant apportant également un peu de structure au jardin en cette saison.

Pour les spécialistes, j'ai une petite question à laquelle je n'ai pas de réponse claire : le leucothoe 'Scarletta' et le 'Zeblid' désignent-ils le même arbuste ou sont-ce vraiment deux variétés bien distinctes ?

14/11/2009

Jeux de feuillages

Quel vent ce samedi ! Impossible de souffler les feuilles, les rafales sont trop fortes et réduit le travail à néant.  Alors, à la place, j'ai procédé à la plantation de six godets de vivaces que j'avais acheté en... juin dernier (hum hum, je suis pas très fière...) ainsi que de quelques bulbes.

Les acers vu chez Viou cette semaine m'ont incitée à aller voir le mien.  Quand je dis le mien, je veux dire le seul qui a encore ses feuilles.  Les deux autres, 'palmatum atropurpureum et 'palmatum dissectum' ont déjà perdu leurs belles couleurs. 

feuilles 015.jpg

Il s'agit de Acer palmatum 'Hino Tori Nishiki', un érable dont les feuilles présentent au printemps et en fin d 'été de jolies teintes vertes et orangées.  Le ton rouge brique est actuellement de mise.  Planté l'année dernière, il devra normalement atteindre 4m une fois adulte, mais j'ai des doutes car je trouve sa croissance très, très lente.

feuilles 016.jpg

Le Cotinus 'Grace', dont les feuilles sont pourpres en été (cliquez ici pour le voir photographié en juin), ressemblant un peu au 'Royal Purple', éclate de couleurs en ce moment.  Les orangés flamboyants se remarquent de loin.  Il est encore petit, planté ce printemps seulement.  Pour vous dire la vérité, je le préfère à 'Royal Purple' car ce dernier a des couleurs beaucoup plus fades en ce moment.

feuilles 014.jpg

Je terminerai ce petit tour en vous montrant mon Miscanthus sinensis 'Morning Light', dont le bout des feuilles commence à virer au bronze.  Il n'a jamais fleuri, mais j'ai lu que sous nos contrées plus froides, c'est plutôt normal.  Quoi qu'il en soit, je suis conquise par son feuillage, et quand je vous dirai que pour l'instant, il  n'y a que trois graminées au jardin, me croirez-vous ?  En tout cas, cette situation ne durera plus longtemps, le graminées seront bien au rendez-vous au jardin au printemps prochain !