Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/11/2008

Un petit billet de Gwenaëlle

Certains d'entre nous ont commencé à hiberner (les concernés se reconnaîtront ;-), mais ce n'est pas le cas de notre copine Gwen, qui a profité de l'automne pour réaliser une haie de rhododendrons.  L'occasion donc de la retrouver en ce mois de novembre car Gwen nous dévoile tous les conseils reçus d'un spécialiste  pour réussir ses plantations !

*  *  *  *  *

Plantation, entretien des rhododendrons et azalées selon Serge Wauthier

Bonjour à tous,
 
Gwen rhodos chez Serge Wautier.jpgEn ce mois de novembre, j'avais envie de partager avec vous la 'fiche-conseil' reçue par Serge Wauthier lors de l'achat des rhododendrons. Voici ce qu'il écrit :

Plantation :

  1. époque : de la mi-septembre à la fin mai
  2. situation : en règle générale les rhodos préfèrent une situation légèrement ombragée. Mais dans une grande majorité des cas, il s'accommodera facilement d'une exposition ensoleillée, évitez cependant les vents d'est ayant un effet desséchant.
  3. nature du sol : le rhododendron est une plante de terre acide et nécessite une terre ayant un ph oscillant entre 4,5 et 6 tout en sachant que le taux idéal se situe à 5. Si votre terre n'est pas assez acide il est facile d'y remédier en incorporant à la terre de plantation de la terre de bruyère ayant elle le PH idéal.
  4. plantation : la plantation du rhododendron se fera dans un trou de préférence plus large que profond. En effet, c'est une plante développant ses racines en surface et très peu en profondeur. Veiller à ne pas le planter trop profond car la terre au-dessus de la motte ne peut en aucun cas excéder les 5 cm, l'idéal est de 2 à 3 cm. Par contre, après la plantation un paillis fait d'écorces de pin fera le plus grand bien (comme à la maison, cfr photo) à la plante en maintenant sa motte humide pendant les périodes de fortes chaleurs.
  5. taille : la taille chez le rhodo n'est pas à recommander, elle n'est à pratiquer que dans le cas où la plante est déséquilibrée ou si l'une de ses branches vous gène. Elle est à pratiquer à la fin de la floraison en essayant de rester sur le bois de l'année précédente. En effet, le repercement se fera difficilement sur le vieux bois. Ce qui, par contre, doit être fait si vous désirez de bons résultats, c'est l'enlèvement des fleurs fanées à la fin de la floraison, afin de ne pas épuiser la plante inutilement.
  6. désherbage : ne pas travailler à la rasette ou tout autre outil tranchant près de la plante, vous abîmeriez ses racines. Préférez le désherbage manuel et le paillis.
     

Gwen haie rhodos.jpgJ'ai eu la chance de rencontrer Mr Wauthier lors des portes ouvertes de sa pépinière au mois de mai. Je lui avais alors demandé quelles espèces il pouvait me conseiller, le but étant de créer (encore et toujours pour plus d'harmonie !) une haie compacte, persistante qui ne dépassait pas 2 m de haut. Finalement, je lui ai demandé de réaliser un ensemble et de mélanger les rhodos en fonction des couleurs, périodes de floraison, formes de feuillage, de manière à rendre l'ensemble le plus harmonieux possible. Voici quelques espèces conseillées : Cunningham's White, Nova Zembla, Marcel Menard, Catawbiense, Calsap, Gomer Waterer, Rasputin, Taurus, Garden Director Niger, Lilofee, Peter Vermeulen, Goldbucket, Dietrich et Viscy.

Quoi qu'il en soit, un tout grand merci à ce sympathique pépiniériste ! J'attends avec impatience de voir le résultat ! Mes premiers rhodos ayant été plantés en ce 'doux' mois d'octobre.

L'adresse : www.rhododendronwauthier.be 36, rue de Villers à Court-Saint-Etienne

A bientôt
Gwenaëlle

*  *  *  *  *

Pour nous en mettre plein les yeux, Gwen nous envoie deux photos de rhodos mis en scène en provenance de Hever Castle dans le Kent. 

Gwen rhodos angleterre.jpg
Gwen rhodos allée Angleterre.jpg

 

25/05/2008

En visite chez Serge Wauthier

bfbf60450400cea1ba573ff7aebe9be2.jpgC'est dans le jardin de sa maison, à Court-Saint-Etienne, que Serge Wauthier a installé sa pépinière.  Plus de place disponible pour un banc, une table, la passion des rhododendrons et des azalées à tout envahi.  Aujourd'hui se tenait le dernier week-end portes ouvertes du printemps.  Alors cet après-midi, une petite visite au pays des acidophiles.

 

9b12732a459d91d7e18980209569869f.jpgLa visite débute à l'arrière de la maison.  Tout d'abord le jardin de démonstration, où les azalées mollis rivalisent avec les japonaises.  Y a-t-il des hybrides de Gand car c'est pour ça que je suis venue ? Oui bien sûr ! 

La seconde partie du jardin est la pépinière proprement dite, où nous attendent quantités d'arbustes.  Pour certains, c'est déjà la fin de la floraison. Dommage....

 

J'ai jeté mon dévolu sur l'azalée hybride de Gand 'Corneille', à petites fleurs doubles et dégageant un parfum de rose ancienne.  Mais comme mes achats de la semaine dernière ne sont pas encore tous replantés au jardin, la raison a pris pour une fois le dessus.  C'est à l'automne que je viendrai la chercher...

c68e0ba03e02667c58b61af7d5376ad0.jpg