Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

15/02/2011

Une page tournée

P1080386.JPG

C'est hier, puis aujourd'hui que la page a été tournée.  Celle de l'existence de mon petit-sous-bois, près de l'entrée.

Il y a 15 ans, le coin comptait une dizaine d'arbres (chêne d'Amérique, châtaigniers et hêtres), vieux de 60, 80 ans et certainement plus pour le chêne. 

Puis, rappelons-nous le 14 juillet dernier - deux arbres arrachés par une mini-tornade (cliquez ici pour les photos), sans parler d'une tempête fin des années 90 qui en avait déjà fait tomber un en travers de la rue.  Deux arbres malades avaient également dus être sacrifiés. Les trois derniers étant du coup fort exposés aux vents, des arbres très hauts et pas forcément très larges car ils faisant partie d'un bois avant que l'on arrive, dont un pas très loin de la maison de mon voisin, la raison l'a emporté sur le coeur.

P1080450.JPG

Décision lourde de conséquence, puisque plus jamais on ne verra à cet endroit ces troncs imposants.  Ce châtaignier avait plus de 85 ans - nous avons patiemment compté les cercles sur le tronc. La chute des troncs fut quelque chose d'assez troublant, de triste en fait.  Le seul point positif est que cette partie du jardin pourra être aménagée et plantée à nouveau, un beau terrain de jeu jardinesque pour les années à venir.  

Ce fut quand même l'occasion de prendre des photos dont on n'a pas l'habitude.

P1080388.JPG
P1080392.JPG
P1080408.JPG
P1080406.JPG

Parole récomfortante de l'arboriste-grimpeur : 'Il continue à vivre, mais autrement puisque son bois sera utilisé comme charpente'.  Il n'a pas tort...

Petit conseil si vous devez faire appel à un arboriste-grimpeur : il doit bien sûr maîtriser la technique pour l'abattage et le démontage mais doit aussi avoir les connaissances botaniques des arbres sur lequels il intervient.  A toutes fins utiles : 

Tree Passion - Nicolas Poncelet

Présent à la foire aux plantes des Jardins D'aywiers à Lasne

19/04/2010

Le magnolia est en fleurs

Mais avant de parler du magnolia, je vous livre ce que j'ai découvert cette semaine au jardin.

Quand les bulbes d'ails d'ornement ont été plantés en automne 2008, j'ai bien pris soin de les installer dans des bacs à bulbes, fermés sur le dessus par du grillage afin de décourager les attaques des mulots.

Tout le monde avait trouvé l'idée géniale ?  La floraison 2009 était superbe ? Et bien, venez voir...  Ne voyant rien apparaître cette année à plusieurs endroits, je me suis décider à creuser et j'ai trouvé ceci :

jardin 024.jpg

Dans le coin supérieur gauche de chaque bac, regardez le trou laissé par le mulot, il a dévoré le bac pour s'y infiltrer et mes ails ont suivi.  Plus d'ails 'Christophii', plus d'ails Karataviense et plus d'ails 'Purple Sensation'.  Un désastre.

Seul les ails 'Gladiator', plantés dans un autre massif, ont survécu.

jardin 021.jpg

Je préfère ne plus y penser et passer à un sujet beaucoup plus agréable : la floraison du magnolia soulangeana, qui est actuellement à son apogée.  C'est le magnolia le plus courant que l'on trouve partout, mais je l'aime beaucoup.  J'en ai déjà parlé ici en 2008 (une année sans floraison suite au gel) et ici en 2009.

Pour la seconde année consécutive, la floraison est grandiose ! Et en plus, c'est ça l'avantage de prendre des photos de ses plantes et de son jardin, regardez bien la photo de l'article de 2009, puis la photo ci-dessous.

jardin 025.jpg

Et oui, il a bien grandi sur une année et il a pris de l'envergure, preuve qu'il se plaît bien au jardin.  A son pied, je viens d'installer une clématite blanche, mais je vous en parlerai plus en détails une autre fois car pour l'heure, je vais vite continuer le repiquage de mes annuelles.

22/11/2008

Travaux de saison

Ces deux dernières semaines furent particulièrement difficiles pour alimenter le blog et rendre visite à mes copinautes.  Et pour cause, voici ce qui se passe actuellement à la maison.  Tout d'abord, un indice en image...

bucheron 1.jpg

Elagage ?  Non, pas cette fois.  Abattage ?  Ah oui, là vous y êtes.  Cinq arbres viennent de passer sous la lame du bûcheron (un malade et les autres par sécurité).  Je rassure tout de suite les défenseurs de la nature (dont je fais partie) : ce ne fut pas de gaieté de coeur que j'ai vu ces arbres disparaître.  Ils étaient là depuis pas mal de temps.

bucheron 2.jpg

Près de la serre, deux châtaigniers et un chêne.  Ce fut l'occasion de constater leur âge exact.  Compter les cercles qui représentent chacun un an de vie, une partie claire pour la belle saison durant laquelle l'arbre pousse et une partie foncée qui représente l'hiver, là où rien ne grandit.

bucheron 3.jpg

Verdict : 56 ans pour ce châtaignier.  Je trouve cela assez impressionant.  Il a donc vu le jour vers 1950, bien avant moi ;-)

Vient ensuite la partie de l'histoire qui me plaît moins.  Monsieur Carzan s'est mis dans la tête de débiter et broyer le bois lui-même.  Là n'est pas le problème, il assure de ce côté et il dit que ça l'amuse, soit.  Le problème, c'est le fait que JE fait partie du plan !   Trier les branches, les préparer pour le broyage,  conduire et ranger les bûches à l'abri, c'est pour bibi !

bucheron 4.jpg

Voilà où nous en sommes actuellement dans la tâche en ce qui concerne les trois premiers arbres.  Une chance pour moi qu'il neige aujourd'hui : une excuse en or pour se reposer un peu.  Quand je pense que certains paient pour fréquenter les salles de gym, je peux vous dire que ce travail vaut tous les parcours fitness ;-)

C'est à ce stade que l'on découvre les dégâts dans le gazon, mais je préfère l'oublier pour le moment.  De toute façon, des plans prennent forme sur le papier pour aménager ce coin.  Promis, je vous les montrerai une fois terminés...