Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

14/04/2010

Skimmia japonica 'Magic Marlot'

Un petit nouveau est arrivé à la maison il y a quelques semaines déjà.  Je me suis laissée tenter par cet arbuste nain qui a fait son petit effet quand il a été commercialisé en 2007, j'ai nommé le Skimmia japonica 'Magic Marlot'.

jardin 025.jpg

Son atout est tout d'abord son feuillage, panaché vert et argent.  Feuillage persistant (normal pour un skimmia), il est donc décoratif toute l'année.  Mais en plus, la floraison ne déçoit pas du tout : les petits boutons floraux sont tout d'abord blanc, puis passe au rose et au rouge profond et la floraison a lieu blanche, le tout s'étalant sur au moins 3 mois. Ne vous méprenez pas sur les couleurs de la photo, je viens de la prendre à 20h30 en surexposition, les couleurs sont donc un peu faussées.  On le dit délicieusement parfumé, mais je trouve que son parfum est très léger, à peine perceptible en fait. 

L'idéal est de planter ce petit skimmia à mi-ombre, dans un sol riche en humus et légèrement acide.  On le dit bien résistant au gel, je pense que c'est en effet le cas puisque c'est un skimmia japonica, mais je ne pourrai vous le confirmer que l'an prochain, il a été planté au jardin en février cette année ;-)

jardin 023.jpg

L'arbuste est nain, il a une croissance assez lente et fera environ 50cm en tous sens en une dizaine d'années.  Il n'est pas nécessaire de le tailler et garde sa forme compacte en boule de façon naturelle.

Mes lectures sur cet arbuste m'ont appris qu'il se satisfait de la culture en pot sans problème, mais ici, j'ai préféré le planter au jardin, dans le petit coin aux rochez près de la terrasse, afin de pouvoir profiter de ses jolies couleurs en hiver.  Selon moi, sa place est plutôt à l'avant de petits massifs ou en rocaille.  Il a été planté à proximité de mon hellébore orientale blanche, d'un viburnum davidii et d'un petit érable palmatum dissectum.  Espérons qu'il se plaise au jardin !

20/05/2009

Promenade parmi les rhodos

Les floraisons se succèdent depuis quelques semaines déjà.  Ils sont une vingtaine au jardin. "Ils", ce sont mes rhododendrons.  La terre étant légèrement acide, nous nous sommes tout naturellement dirigés vers ces arbustes très faciles de culture au début des plantations dans le jardin (si le milieu s'y prête bien entendu) car leur feuillage persistant est très intéressant à plusieurs égards.  Je vous propose ici une petite sélection du cru 2009.

090511 Rhodo Marie Forte 2.jpg

Beaucoup de rhodos à fleurs pourpres au jardin, ici 'Marie Forte', un de mes préférés.

090511 purple splendour.jpg

Une variété plus répandue : 'Purple Splendour'.  La couleur des fleurs sur la photo est plus claire qu'en réalité, et pas moyen de rendre à l'écran ce magnifique pourpre, plus clair que 'Marie Forte' cependant.

090510 rhodo inconnu.jpg

Celui-ci dont je ne retrouve plus le nom (il vient de la pépinière de Serge Wauthier) a eu une floraison exceptionnelle cette année.  Des fleurs plus grandes et des inflorescences moins compactes que les autres variétés présentées. 

090511 rhodo cunningham's white.jpg

Un grand classique, 'Cunningham's White' , que j'ai planté juste à côté d'un photinia 'Red Robin'. 

Il y en a encore tellement d'autres que je voudrais vous montrer.  On terminera donc la promenade sur une mosaïque :

My Pictures5.jpg
On y retrouve notamment 'Nova Zembla' (2ème photo en haut à droite), 'Gartendirektor Rieger' (blanche, en bas à droite), 'Isabel Pierce' (en bas à gauche) et plusieurs autres dont je ne retrouve plus le nom.
Pour clôturer cette journée et célébrer le début d'un long week-end, je vous propose un petit jeu.  Une intruse s'est cachée dans la mosaïque : où est-elle cachée et quel est son nom ?   Un indice : elle a été présentée sur un jardiblog récemment.
 

16/03/2009

Le petit billet de Gwenaëlle

Comme chaque mois, je vous propose de retrouver Gwen et son billet.  Pour les nouveaux arrivés, sachez que Gwen aime le jardinage.  Nous nous sommes rencontrées l'année dernière lors de ma journée porte ouverte du jardin et l'on se croise de temps à autre lors de visites en pépinières.  Comme Gwen n'a pas de blog, je lui ai gentiment proposé de squatter une page ici tous les mois. 

Mars est le mois des camélias et en sachant que Gwen est fan, devinez où elle se trouvait ce week-end ...

*  *  *  *  *

Gwen au pays des camélias !

Bonjour à tous,

IMG_3495.JPG
Camelia japonica 'Débutante'

La pépinière Coquette à Rhode-Saint-Genèse organisait ce samedi 14 mars sa première journée 'portes ouvertes' consacrée aux camélias. Le seul point négatif de cette belle visite : le temps !!  Peu importe, les conseils de sympathiques pépiniéristes nous ont vite réchauffé !
Voici un petit échantillon des questions posées aux experts. J'y ajoute, bien évidemment, leurs réponses !
 
1. Où planter les camélias ?
Il est conseillé de planter les camélias à mi-ombre, à l'abri du soleil hivernal. L'idéal est de les protéger du vent. La situation idéale étant le nord-ouest. Il faut également se méfier des brusques changements de température.  Le camélia sasanqua, quant à lui, supporte le soleil.

IMG_3476.JPG
Camelia retic 'Black Lace'

2. Comment bien les planter ?
Il ne faut pas planter son camélia trop profondément. Les racines doivent rester superficielles. Le trou doit être de 60/80. Il est donc recommandé en hiver de les recouvrir d'un bon paillage. Perso, j'ai placé des coques de cacao. Dans un sol argileux (comme à la maison !), il convient d'ajouter de la terre de bruyère et même des petits cailloux.
 
3. J'utilise de l'engrais, mon camélia est superbe mais je n'ai pas de fleurs. Quel est le problème ?
Les camélias ont peut-être reçu trop d'engrais. Il ne faut donc pas trop les nourrir.
 
4. J'ai décidé de créer un haie de camélias. Est-ce une bonne idée ?
Oui, les camélias peuvent également être associés à d'autres plantes de terre de bruyère telles que les pieris, rhodos, kalmias, skimmias, ...

IMG_3515.JPG
Camelia hybride 'Vulcano'

5. Mes jeunes camélias ont perdu leurs feuilles. Sont-ils morts ? (vous avez déjà entendu cela quelque part non ? ;-) )
Non, il faut attendre. Il est normal qu'ils aient perdu leurs feuilles à cause du gel mais ils peuvent reprendre vigueur. Apparemment, je dois attendre jusqu'au mois d'août. Le seul hic : les camélias étaient vraiment petits donc beaucoup plus fragiles ! :(

6. Quelles sont les variétés rustiques ayant fait leurs preuves ?
- Japonica Adolphe Audusson
- Japonica Cinnamon Cindy
- Japonica Donation, Anticipation
- Japonica Debbie
- Japonica Coquettii
- Japonica Nobilissima

IMG_3500.JPG
Camelia hybride 'Daintiness'

7. Que penser du voile d'hivernage ?
Les experts me l'ont recommandé.
 
8. Comment les arroser ?
Il convient d'utiliser de l'eau de pluie.
 
9. Quand fleurissent-ils ?

Tout dépend de la variété choisie. Perso, je vous recommande le site www.lovcam.org. Sur ce site, vous avez une photo de chaque camélia avec sa période de floraison.
 
IMG_3501.JPGJe suis donc rentrée pleine d'espoir ... mes camélias vont donc peut-être survivre ! J'ai également profité de l'occasion pour faire un tour de la pépinière. J'ai difficilement résisté aux magnifiques skimmias, viburnums, sarcococcas (apparemment ils auraient résisté aux températures glaciales - 14°) et pieris ! Je vous joins quelques photos de camélias prises en direct de la pépinière ! Qu'en pensez-vous ?
 
A bientôt
Gwenaëlle

 Photo : Comment ne pas résister à ce magnifique feuillage persistant ?