Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/06/2009

Démonstration de tressage de plessis

Durant la visite chez FilRoses, j'ai pu observer une intéressante démonstration de tressage de plessis.  Ce stand attirait d'ailleurs assez bien de visiteurs (surtout des femmes je dois dire ;-) et les questions ont fusé.

090606 plessis.jpg

Concernant la méthode : tout simplement enfoncer des piquets verticaux tous les 30 ou 40 cm, il seront enfoncés de 10 à 15 cm dans le sol.  Le tressage se fera au moyen de tiges d'une longueur d'environ 1,50 m.  Sur le modèle ci-dessus, Pierre-Yves Lenoir, animateur et guide nature de la Maison de la Mehaigne et de l'Environnement Rural réalise une bordure qui fera des vagues sur le dessus (bien compliqué tout cela), c'est la raison pour laquelle il commence le tressage de chaque tige en les décalant.  Pour les modèles droits, on débutera à chaque fois en début de bordure. Ni clou, ni lien ne sont utilisés

Je n'en sais pas plus pour la pose, mais Catssy vous explique tout sur le sujet dans son dernier article sur le blog Les Secrets d'Arduinna.

Je me suis surtout intéressée aux essences de bois qui pouvaient être utilisées pour réaliser ces plessis et à la meilleure époque de l'année pour couper les tiges.

090606 plessis 2.jpg

Tout d'abord le saule.  Le plessis réalisé avec du saule aura une durée de vie assez courte, 3 ans maximum.  Les tiges se récoltent durant le mois de janvier, c'est l'époque où le saule donne le meilleur de lui-même pour faciliter le tressage.

Vient ensuite le noisetier, qui est le bois utilisé dans notre démonstration.  Il est très joli car les tiges sont maculées de petit points plus clairs, typique du noisetier.  On le cueille idéalement en août, lorsqu'il est aoûté.  Notre guide nous expliquait qu'ici, comme on est début juin, le bois était encore un peu trop vert et que lorsqu'on le plie un peu trop, on sent la tige craquer.  L'aoûtage du bois lui donnera beaucoup plus de flexibilité.  Durée de vie du plessis en noisetier : 5 ans.

Une troisème essence a été évoquée : le châtaignier, le nec plus ultra puisqu'un plessis en châtaignier aura une durée de vie pouvant aller jusqu'à 15 ans.  La récolte des tiges se déroule idéalement en octobre.

C'est donc l'hiver que nos coudriers sont le plus sollicités pour effectuer des realisations.

Voilà qui m'a mis l'eau à la bouche, pas vous ?  Rendez-vous cet automne pour effectuer un essai !

30/05/2009

Boutures de buis

En juin 2007, j'ai effectué des boutures de buis. Repiquées en pots début 2008, elles sont à présent prêtes à être plantées soit au jardin, soit en pots, pour constituer des topiaires ou de petites haies de buis.  Voici donc le résultat.

  090529 buis plantation 2.jpg

Il y en a 35 en tout, exactement le nombre de boutures que j'avais effectuées, 100% de réussite donc.  Alors voici comment procéder si vous voulez vous essayer aux sculptures végétales faites 'maison'.

J'avais pris des déchets de taille d'une longueur de 6-8 cm de longueur et après avoir effectué une coupe bien nette à la base et avoir trempé le bout de la tige dans de l'hormone de bouturage, j'avais planté chaque petite bouture dans une jardinière remplie de terreau mélangé à un peu de sable, à 5 cm de distance et en faisant un petit trou dans la terre pour que l'hormone reste bien au bout de la tige lorsqu'on enfonce cette dernière en terre.

Arroser le sol, puis oublier tout cela dans un coin du jardin (j'avais mis le tout à mi-ombre).  Au printemps suivant, les racines étant bien présentes en quantité, j'ai pris chaque bouture et les ai repiquées dans des pots individuels que j'ai installés directement sur le sol à mi-ombre en y ajoutant de l'engrais. 

Ma méthode requiert pas mal de manipulations car tout se passe dans des pots.  La raison est simple : si je plante cela au jardin dès le début, les risque de voir le chien tout écraser et grand.  Mais cela fonctionne également en pleine terre.

090529 buis plantation.jpg

 J'ai réuni ici trois plants afin de constuire une topiaire en cône.  La patience est de rigueur, mais quel bonheur de l'avoir fait soi-même !

09/05/2009

Nouvel aménagement

Après avoir espéré que mes hébés étaient sauvés du gel en voyant une ou deux pousses apparaître le mois dernier, il semble qu'ils ont tous bel et bien été grillés par le gel, exception faite des Hébés ochracea 'James Stirling' qui ont très bien résisté sans subir aucuns dégâts.

Le temps est donc venu de replanter.  Dur labeur que de retirer neuf énormes racines, j'ai cru que je n'y arriverais jamais.  Il reste une seule récalcitrante que j'ai laissée dans le sol et que j'ai coupé à ras de terre.

090510 coin pignon.jpg

Et voilà le résultat actuel après plantations.  Il reste encore quelques mètres carrés à planter sur le dessus et de petits couvre-sols à installer entre les arbustes, mais on voit la fin du chantier.  Voici ce qui a été planté aujourd'hui :

  • pieris japonica 'Little Heath'
  • rosier 'The Fairy'
  • rosier 'Little White Pet'
  • spiraea japonica 'Little Princess"
  • sedum 'Matrona' (la généreuse donatrice des sedums se reconnaîtra ;-)
  • sedum 'Purple Emperor'
  • pachysandra terminalis 'Variegata'
  • ajuga reptans 'Rosea'
  • aster dumosus 'Rosenwitchel'
  • andromeda polifolia 'Blue Ice'

J'en profite pour vous présenter ce fameux petit rosier 'Little White Pet', que j'ai trouvé chez FilRoses.  Une seule fleur ouverte pour l'instant, déjà en fin de vie, mais j'ai quand même pris une photo  pour vous montrer ceci :

090510 rosa little white pet.jpg

Les boutons éclosent rose foncé, les fleurs sont blanches, mais le rose foncé subsiste sur les pétales extérieurs. J'adore !

Quelques mots à propos de ce petit rosier.  Petit, puisqu'il fait 60 cm de haut.  Il s'agit d'un rosier ancien floribunda très remontant.  Il fleurit sans discontinuer de mai à octobre.  On le dit résistant aux maladies et de culture sans souci.  Je vous confirmerai tout cela une fois la saison passée.  Voici une photo extraite du site FilRose qui montre le rosier dans son ensemble.

ke_prod_0841401001188340302.medm.jpg

Les petites fleurs à bouquets sont d'un romantisme à tomber, vous ne trouvez pas ?