Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

04/05/2008

Aménager les abords du potager

Le petit potager, c'est bien joli, mais si ça vient poser problème pour la tonte de la pelouse, ça ne va plus.  Il faut dire que l'usage des coupe-bordures électriques et autres n'est pas de mise dans le jardin : la tondeuse doit pouvoir passer partout, question de facilité.  Alors, pourquoi ne pas aménager les abords des carrés ? 

J'aime beaucoup l'association de la pierre et de la dolomie.  Matériaux naturels, ils peuvent servir à faire des sentiers, allées, petites terrasses, etc. et sont faciles à utiliser. Les étapes en images :

0ed6c7fc47b4533f3f5274e4c17cb99b.jpgSituation avant l'opération lifting.  Il y a du travail en perspective...

65d9406dc2ae183dc89dc3a4b25d1982.jpgPremière opération : le déserbhage.  C'est là où il faut garder courage. Un outil destiné à trancher le bord du gazon s'avère particulièrement efficace pour obtenir une ligne bien droite.  Les petites dalles de pierre faisant 15 cm de côté, la partie en dolomie fera la même dimension.  Donc 30 cm à désherber.

55f396e0dcd75110f8f9b9159b35a72e.jpgEnsuite, la partie la plus difficile selon moi : la pose des petites dalles, opération pour laquelle j'ai préféré faire appel au spécialiste de la maison.  Etape difficile car il faut trouver le bon compromis entre suivre les petites dénivellations du terrain et suivre le niveau d'eau.   

Une fois les dalles posées, le reste de la terre a été retirée sur quelques centimètres de profondeur afin de pouvoir y épandre la dolomie. 

6df6914d879bd499877ee9f4db6e9a08.jpg
Une fois le travail terminé, c'est tout autre chose...

13/04/2008

Le bouturage de dahlias

ba4faea1d87cd2191f1eff8fe74d9d6c.jpgDans le cadre de la Foire du Jardin à Enghien, j'ai pu assister hier à une démonstration concernant le bouturage de dahlias.

Savez-vous que c'est au Château d'Enghien que se situe le conservatoire européen du dahlia ?  A ce jour, environ mille variétés sont répertoriées sur ce site.  Autour de la serre, un joli petit parc, vide pour l'instant, mais où seront plantés dans quelques semaines tous les bulbes de dahlias représentant la collection.  De juillet à septembre, le parc est ouvert au public afin d'admirer toutes ces jolies fleurs.

Le bouturage ?  Rien de plus facile, selon Thierry Morelle, qui cultive le dahlia au conservatoire. Cette méthode a pour objectif, outre la multiplication, de ne pas devoir entreposer chaque hiver des quantités impressionantes de gros bulbes.  Il ne faut pas forcément avoir de gros bulbes pour obtenir de grosses plantes, d'où cette technique qui est appliquée à toutes les variétés au conservatoire.

  • En février, on met les bulbes en terre en situation hors gel pour les forcer (c'est la première étape, expliquée tout en haut sur la photo).  

 

  • 9ab79b7fa8ccb6693facc960598c747a.jpgOn obtient en avril un bulbe qui a déjà bien poussé.  On y prélève alors des boutures (une tige portant 4 feuilles et un bourgeon et dont on coupe les 2 feuilles du dessous).

 

 

  • 00c3f4663b611b74d5bfa6002f4e74ca.jpgOn trempe le bout de la tige dans de l'hormone de bouturage et on la plante dans de petits pots.  L'enracinement est très rapide et la plante se développera comme une autre plante issue d'un bulbe.  Elle aura la même vigueur et une aussi jolie floraison.

 

  • 1e3ccaeb8bbe23a8ba96eaa7ea52ed8f.jpgEn fin de saison, lorsqu'on récupère la plante pour l'hivernage, on aura de petits bulbes, comme montré sur la photo, qui seront beaucoup plus faciles à entreposer pour l'année suivante. 

 

Un autre avantage de cette technique, selon Thierry Morelle, est que la division des bulbes, comme on le pratique en général, apporte parfois des maladies puisque le bulbe a été sectionné.  Le bouturage est par contre beaucoup moins risqué de ce côté-là.

Le bouturage peut aussi être effectué en été, lorsque les plantes sont en fleurs, et c'est là où se situe l'intérêt de cette méthode également : une visite chez des amis ou dans un jardin où l'on découvre une jolie variété de dahlia sera l'occasion de préléver une petite tige sans abîmer la plante et de la bouturer.

Enfin, les dahlias issus de semis que l'on trouve souvent en mélange pourront être bouturés afin de nous permettre de garder la fleur identique pour l'année suivante.

 

09/04/2008

La taille du forsythia

9f6d081a1cd355119f84b97afd8f9061.jpgPhoto d'un Forsythia x intermedia 'Lynwood Gold', prise en février dernier.  On lui donne aussi le nom de Mimosa de Paris, pour sa couleur jaune et sa grande rusticité.  Joli nom.  Maintenant, les fleurs sont fanées et c'est le moment de les tailler. Mais comment s'y prendre ?

Je dois avouer que je les ai un peu délaissés ces dernières années.  Cela se voit : le bas s'est dégarni car, en effet, les branches de plus de cinq ans ne fleurissent presque plus.  Il faut en tenir compte lors de la taille.  Sans taille régulière, les longues tiges se dégarnissent et la plante fleurit moins.  De plus, il grandit vite : il atteint sa taille adulte  en 3 à 5 ans.

L'aspect dépend aussi de la variété :

  • Forsythia x intermedia sont des espèces buissonantes, faisant de 2 à 3 m de hauteur.  la plupart offre une floraison abondante
  • Forsythia Ovata tetragold est plus précoce et plus petit 
  • Forsythia suspensa est différent, il offre un aspect plus lâche et désordonné avec se longues tiges. La floraison est moins abondante.  De par son aspect, il est plutôt utilisé pour être palissé contre un mur.

Lorsque les arbustes sont jeunes, on les laissera se développer en taillant très peu durant les deux premières années afin de les laisser se développer.  Ensuite, on éclaircira chaque année les tiges qui poussent en surnombre au centre de l'arbuste.  On rabattra également une partie du vieux bois sur des branches vigoureuses.

Sur un plant plus ancien et vigoureux comme celui-ci qui doit être rajeuni, on rabattra assez bas les branches.  Voilà du travail pour le sécateur ce soir...