Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

16/03/2008

Nouvelles photos d'oiseaux

12b118c307a2a4c51a09f10039a902b9.jpgAprès plusieurs tentatives manquées au cours de ces derniers week-ends, voici enfin le pic épeiche pris par l'appareil photo.  Il faut dire que cet oiseau très farouche s'envolait dès que j'entrouvrais la porte-fenêtre, mais cette fois, la gourmandise aura eu le dessus sur la méfiance, ce qui nous permet de profiter de ses belles couleurs.  Notons au passage ses griffes vraiment impressionantes.

Journée très prolifique aujourd'hui puisqu'en plus, un verdier d'Europe est venu pour la première fois dans le jardin.  La photo a pu être faite, mais l'oiseau est caché en partie par une branche.  Dommage...

Une mésange noire s'est également laissé tirer le portrait.  Elle ressemble fort à sa copine la 9667d141f1478bb79e5696551118c36f.jpgmésange charbonnière, mais les couleurs sont différentes, plus dans les tons gris ardoise.

Et enfin, la rebelle de la bande, la mésange huppée, est venue jeudi grignoter quelques cacahuètes, ce qui m'a permis de la mettre aussi en boîte. 

Toutes ces photos ont rejoint l'album dédié aux oiseaux du jardin.

Il ne reste plus que la sitelle torchepot à mettre sur la pellicule, mais elle ne reste jamais en place.  Un peu de patience ...

13/03/2008

Quand notre imaginaire nous joue des tours...

8ecd19c39abbbe04c1bf3f18fc97ad28.jpgLa pluie tombe à verse, le vent souffle à nous emporter.  Soudain, on entend de petits craquements dans le bois juste à côté, ou encore dans le jardin plus proche, derrière un buisson. On se demande alors quel est le petit animal qui peut bien remuer là, entre les feuilles.  Et là, deux solutions s'offrent à nous. La première est purement rationnelle : se dire que, finalement, c'est un oiseau qui s'abrite de la pluie.  Mais la seconde, beaucoup plus osée, peut nous révéler qu'à notre insu, notre jardin abrite de bien curieux visiteurs, fruits de notre imaginaire. 

Je vous présente le visiteur le plus connu des jardins : le lutin des champs. Il réside habituellement dans les clairières des forêts, dans le tronc creux d'un arbre tombé ou encore bien caché parmi les arbustes du jardin.  C'est dans leur nature de tourmenter les humains et de leur jouer des tours.  Alors, si durant une promenade dans votre jardin vous recevez un gland sur la tête en passant sous un chêne ou que vous trébuchez sur une pierre posée sur votre chemin, dites-vous bien que ce petit farceur n'est probablement pas très loin.

Si vous appréciez les habitants de ce monde invisible, je vous invite à retrouver toutes les magnifiques esquisses  imaginées par Arthur Spiderwick dans 'Le grand guide du monde merveilleux qui vous entoure'.  Et je vous dirai alors, tel Peter Pan : 'Bon voyage au pays de l'imaginaire !'

01/03/2008

Que d'oiseaux au jardin !

53099472f50c57c9201961c88fc4e49d.jpgDébut février se tenait la journée de comptage des oiseaux de jardin organisée par Natagora.  L'occasion pour moi d'installer une mangeoire et toute la panoplie de graines, boules de graisse et autres arachides susceptibles d'attirer ces petites bêtes.  Durant ces deux journées, j'ai pu observer treize espcèces différentes d'oiseaux dans mon jardin, beaucoup plus que je n'aurais imaginé.  Depuis, je continue à les nourrir tous les jours et je contaste que trois semaines plus tard, je peux observer des espèces nouvelles qui n'étaient pas venues au début, tel que les verdiers et les bouvreuils.  Un petit album a été créé reprenant mes observations d'aujourd'hui et il sera bien sûr alimenté au fil des jours si bien sûr nos hôtes se laissent photographier...

 Je vous invite à consulter le site de Natagora pour obtenir tous les détails sur le nourrissage.  Attention, si l'on commence à nourrir les oiseaux, il ne faut pas arrêter de le faire jusqu'au printemps car ils sont habitués à venir et en l'absence de nourriture, pourraient avoir des difficultés à trouver un autre point de nourrissage.