Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

04/10/2008

Deux nouvelles clématites

Beaucoup d'entre nous étaient aujourd'hui ou seront demain à Lasne aux Jardins d'Aywiers pour la foire aux plantes.

Asters, sedums et autres graminées étaient bien sûr au rendez-vous, mais mon coup de coeur, ou plutôt un de mes coups de coeur, fut pour ces deux clématites, dénichées chez Böttcher, un spécialiste bien connu des clématites en Belgique.

280414b059adef9a7db6bcc354d4d195.jpgClematis florida 'Sieboldii' - coeur pistache, pétales violet et crème, elle m'a tout de suite fait penser à la passiflore.  Fleurissant de juillet à octobre sans discontinuer, elle est plutôt sage quant à sa croissance puisqu'elle ne dépassera pas 2 mètres.  Quant à la taille, il faudra la rabattre à 50 cm en mars.

Quantité de conseils furent d'ailleurs prodigués par Böttcher pour que les chances de succès soient maximales.  Il faut savoir que les clématites requièrent un pH de 5,5, c'est-à-dire un peu moins acide que ce qu'il y a au jardin.  Il faudra donc prévoir d'amender le sol avec du calcaire afin d'obtenir un taux parfait.

 

31f6762dae2ec771778cbe931ffd1717.jpgClematis viticella 'Purpurea Plena Elegans', quant à elle, est double avec une floraison violette.  Elle est boucoup plus vigoureuse que la première (3 à 3,5 mètres de haut) et fleurit de juillet à septembre.  La taille a également lieu en mars, mais on la rabattra à 25 cm.

Une place de choix au jardin leur a déjà été réservée.  Ce ne sera pas contre ou mur ou accrochées un support, mais plutôt au pied d'un bambou ou d'un arbuste à feuillage dans lequel j'espère qu'elle vont grimper allègrement.  Une association assez tendance que j'ai découverte cet été et que je compte bien essayer !

 

 

 

29/07/2008

Trompette de Virgine

6ef83d17132c49235ff2289a9339ae4f.jpgVoici une grimpante tout en exubérance : Campsis radicans, communément appelée 'bignone', ou 'trompette de Virgine' ou encore 'jasmin de Virginie'.  En fleurs actuellement, elle orne une pergola qui surplombe un sentier.

Très facile de culture, ses tiges partent à l'assaut de tout support où elle peut s'accrocher.  Elle est originaire d'Amérique du Nord où les oiseaux à long bec, tels les colibris, aiment y venir recueillir le nectar.

Ici, pas de colibris, mais on peut par contre profiter de ses belles fleurs dans les tons orangés tirant vers le saumon, et ce de juillet à septembre.  Cette plante demande à être en situation ensoleillée et à l'abri des vents dominants et c'est assez tard dans la saison qu'elle commencera à émettre ses tiges et ses feuilles.  Point de vue rusticité, elle tolère jusque -15°C.

e9f13ea13051f1fa96e85a84edcef222.jpgCette plante à la réputation d'être envahissante, ce que j'ignorais quand je l'ai plantée il y a 10 ans à cet endroit.  Elle peut en fait atteindre 6 ou 7 mètres sans problèmes. Résultat :  elle est tellement prolifique malgré les tailles osées que j'effectue chaque automne que j'envisage de la changer de place et de l'installer ailleurs.

Le bas de la plante doit continuellement être recoupé afin de permettre le passage vers le sentier.  Voyons le bon côté des choses : ce déménagement sera l'occasion de permettre la plantation d'un rosier grimpant ! Travail prévu normalement pour cet automne. D'ici là, on profite des fleurs tout près de la maison...

 

11/07/2008

Clématite 'Ville de Lyon'

de4319238ada5adda0e04d9781ba8c9e.jpg

Elle a été plantée l'année dernière et commence donc seulement à offrir un peu plus de fleurs : Clematis 'Ville de Lyon' a été plantée en compagnie d'une clématite montana et du rosier 'Tradescant' de David Austin.

Alors que dire de cette charmante grimpante ? Tout d'abord qu'elle date de 1899 (création française, vous l'aurez deviné) et qu'elle est un grand classique dans les jardins.  Elle est parmi les plus connues des clématites rouges.  Assez vigoureuse (elle peut atteindre jusqu'à 3, voire 4 m de hauteur), sa floraison est plutôt tardive puisqu'elle n'a ouvert ses boutons que cette semaine. Les fleurs persisteront jusqu'en septembre si la pluie ne fait pas trop de dégâts.

Cette clématite fait partie du groupe 3 et il est bon de le savoir pour la taille.  Je vous renvoie à une note écrite au tout début de l'histoire du blog pour les explications de taille concernant les 3 groupes.

Si vous voulez l'accueillir chez vous, prévoyez une exposition au soleil ou à mi-ombre dans un sol léger et humifère.  La plante est bien rustique puisqu'elle support jusque -20°C ! Quelques vivaces au pied apporteront un effet décoratif (et ça je ne l'ai pas encore fait ...) et gareront également le sol frais.

Une valeur sûre parmi les clématites à grandes fleurs, bien florifère et peu sujette aux maladies.  Elle occupe peu de place pour un effet maximum !