Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

10/01/2009

Fleurs de neige

Record battu la nuit dernière avec -15°C affiché au thermomètre.  Ces températures polaires sont accompagnées d'un grand ciel bleu et le soleil illumine le jardin ce matin.  Malgré la beauté que tout cela inspire, je commence à m'inquiéter pour les plantes.  Il y aura certainement des dégâts à constater au printemps ... 

090110 rhodo christmas cheer gelé.jpg

Ma photo préférée de la journée : les boutons figés par le gel du rhodo 'Christmas Cheer', qui débutaient leur floraison.  Comme son nom le laisse deviner, il s'agit d'un des rhodos les plus hâtifs qui soient; il fleurit en janvier-février quand la météo est clémente (en moyenne deux années sur trois).  Ce ne sera pas le cas cette année, mais même le spectacle des boutons à moitié éclos vaut le détour.

090110 skimmia.jpg

Le skimmia japonica 'Rubella' et ses boutons carmins attendent patiemment le printemps pour s'ouvrir.  Mais dès à présent, la plante est très décorative.

090110 pennisetum alopecuroide.jpg

Côté graminées, les feuilles du pennisetum alopecuroïde joue avec les rayons du soleil. C'est seulement en février que je les taillerai pour préparer la nouvelle végétation.

collage.jpg

Petit jeu de cristaux sur les fleurs séchées d'un hydrangea serrata.

090110 vue bois voisinage.jpg

Les cristaux de neige sont aussi partis à l'assaut des arbres et offre un spectacle grandiose.  La nature est quand même belle, n'est-ce pas ?

* * * * *

 Gwen nous envoie quelques photos de son jardin sous la neige.

collage.jpg

Le soleil et la neige étaient encore bien présents ce matin ... alors comment résister à l'appel de l'appareil photo ? Que pensez-vous de la 'clôture de givre' et près du cabanon de jardin des pauvres camélias (dur, dur pour des plantes qui ne supportent pas le froid !). Sans oublier, 10 cm plus bas ... les heuchères protégées par l'épaisse couche de neige !
 
A bientôt
Gwenaëlle

29/12/2008

Le petit billet de Gwenaëlle

En cette période festive, retrouvons notre copine Gwen en invitée sur le blog.  Pour les lecteurs qui n'étaient pas là au début de l'aventure, Gwen est une lectrice assidue du blog, que j'ai eu le plaisir de rencontrer lors de la journée porte ouverte du jardin.  Depuis, Gwen nous envoie régulièrement,  pour notre plus grand plaisir, un petit billet pour nous faire partager son jardin à elle.  En ce mois de décembre, découvrons une super idée de plantation pour donner de la couleur au jardin même en hiver !

*  *  *  *  *

Le pieris 'Forest Flame'

Gwen pieris décembre 08.jpg

 

Bonjour,
 
En ce mois de décembre relativement froid, j'avais envie de vous décrire une plante de terre de bruyère qui agrémente le jardin toute l'année, à savoir : le pieris 'Forest Flame'. Ce dernier sert d'écran miracle en hiver et inonde le jardin de couleurs en été ! Un vrai bonheur ! Nous avons même déménagé des pieris de plus de 10 ans et ces derniers se sont bien acclimatés.

Photo : pieris 'Forest Flame' en décembre 2008

  

 

 

Gwen pieris mars 08.jpg

 

 

Ils ne demandent pas d'entretien spécifique. Le seul inconvénient : ils poussent assez lentement (1m 60 en 10 ans). On le conseille en massif, associé aux rhodos, azalées, camélias, ... mais il peut également être planté en bac.

Photo : pieris 'Forest Flame' en mars 2008

 

 

 

Gwen pieris juillet 08.jpg
Le pieris 'Forest Flame' en juillet 2008

Il existe d'autres variétés, par exemple : le pieris 'Flaming Silver' dont le feuillage est blanc panaché ! Avis aux amateurs ! Je vous joins un ensemble de pieris 'Forest Flame' au fil des saisons ...

Gwen pieris aout 08.jpg
Le pieris 'Forest Flame' en août 2008

Je profite également de l'occasion pour vous souhaiter une heureuse année 2009 ! A bientôt
 
Gwenaëlle 

PS : Petite question pour les visiteurs du jardin de Carzan :  j'ai posé un tapis en feutre spécial plantations pour lutter contre les mauvaises herbes et ensuite, j'ai planté geraniums, heuchères, cornus, ... Je me demande si le tapis ne risque pas d'être un obstacle au développement des plantes.  A votre avis ?  Merci d'avance pour vos conseils.

17/11/2008

Un petit billet de Gwenaëlle

Certains d'entre nous ont commencé à hiberner (les concernés se reconnaîtront ;-), mais ce n'est pas le cas de notre copine Gwen, qui a profité de l'automne pour réaliser une haie de rhododendrons.  L'occasion donc de la retrouver en ce mois de novembre car Gwen nous dévoile tous les conseils reçus d'un spécialiste  pour réussir ses plantations !

*  *  *  *  *

Plantation, entretien des rhododendrons et azalées selon Serge Wauthier

Bonjour à tous,
 
Gwen rhodos chez Serge Wautier.jpgEn ce mois de novembre, j'avais envie de partager avec vous la 'fiche-conseil' reçue par Serge Wauthier lors de l'achat des rhododendrons. Voici ce qu'il écrit :

Plantation :

  1. époque : de la mi-septembre à la fin mai
  2. situation : en règle générale les rhodos préfèrent une situation légèrement ombragée. Mais dans une grande majorité des cas, il s'accommodera facilement d'une exposition ensoleillée, évitez cependant les vents d'est ayant un effet desséchant.
  3. nature du sol : le rhododendron est une plante de terre acide et nécessite une terre ayant un ph oscillant entre 4,5 et 6 tout en sachant que le taux idéal se situe à 5. Si votre terre n'est pas assez acide il est facile d'y remédier en incorporant à la terre de plantation de la terre de bruyère ayant elle le PH idéal.
  4. plantation : la plantation du rhododendron se fera dans un trou de préférence plus large que profond. En effet, c'est une plante développant ses racines en surface et très peu en profondeur. Veiller à ne pas le planter trop profond car la terre au-dessus de la motte ne peut en aucun cas excéder les 5 cm, l'idéal est de 2 à 3 cm. Par contre, après la plantation un paillis fait d'écorces de pin fera le plus grand bien (comme à la maison, cfr photo) à la plante en maintenant sa motte humide pendant les périodes de fortes chaleurs.
  5. taille : la taille chez le rhodo n'est pas à recommander, elle n'est à pratiquer que dans le cas où la plante est déséquilibrée ou si l'une de ses branches vous gène. Elle est à pratiquer à la fin de la floraison en essayant de rester sur le bois de l'année précédente. En effet, le repercement se fera difficilement sur le vieux bois. Ce qui, par contre, doit être fait si vous désirez de bons résultats, c'est l'enlèvement des fleurs fanées à la fin de la floraison, afin de ne pas épuiser la plante inutilement.
  6. désherbage : ne pas travailler à la rasette ou tout autre outil tranchant près de la plante, vous abîmeriez ses racines. Préférez le désherbage manuel et le paillis.
     

Gwen haie rhodos.jpgJ'ai eu la chance de rencontrer Mr Wauthier lors des portes ouvertes de sa pépinière au mois de mai. Je lui avais alors demandé quelles espèces il pouvait me conseiller, le but étant de créer (encore et toujours pour plus d'harmonie !) une haie compacte, persistante qui ne dépassait pas 2 m de haut. Finalement, je lui ai demandé de réaliser un ensemble et de mélanger les rhodos en fonction des couleurs, périodes de floraison, formes de feuillage, de manière à rendre l'ensemble le plus harmonieux possible. Voici quelques espèces conseillées : Cunningham's White, Nova Zembla, Marcel Menard, Catawbiense, Calsap, Gomer Waterer, Rasputin, Taurus, Garden Director Niger, Lilofee, Peter Vermeulen, Goldbucket, Dietrich et Viscy.

Quoi qu'il en soit, un tout grand merci à ce sympathique pépiniériste ! J'attends avec impatience de voir le résultat ! Mes premiers rhodos ayant été plantés en ce 'doux' mois d'octobre.

L'adresse : www.rhododendronwauthier.be 36, rue de Villers à Court-Saint-Etienne

A bientôt
Gwenaëlle

*  *  *  *  *

Pour nous en mettre plein les yeux, Gwen nous envoie deux photos de rhodos mis en scène en provenance de Hever Castle dans le Kent. 

Gwen rhodos angleterre.jpg
Gwen rhodos allée Angleterre.jpg