Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

19/05/2012

Weigelia et compagnie

120519 weigela alexandra.JPG

Première floraison au jardin pour mon Weigelia florida 'Alexandra' que je souhaite faire découvrir aujourd'hui.  Sa particularité ?  Un feuillage pourpre et donc décoratif toute l'année et de jolies fleurs rose foncé.  Il a été planté à exposition ensoleillée afin d'avoir le feuillage le plus pourpre possible. Une fois adulte, il fera environ 1,50m en tous sens.

120519 weigela alexandra 2.jpg

Arbuste sans problème et bien rustique, il suffit de le tailler tout de suite après la floraison (car il fleurit sur le bois de l'année précédente) pour qu'il continue à faire parler de lui au jardin.

120519 ancolia clementine white.JPG

Autre star du moment, quoique plus discrète, est la petite ancolie 'Clementine White', un petit coin du jardin de Claudine Ost qui s'est propagé ici (merci à toi Claudine).  Jeux de vert et de blanc, les fougères et les alchémilles mollis lui tiennent compagnie.

120519 massif or et pourpre.JPG

C'est clair, le jardin s'est réveillé.  Chaque jour, de nouvelles couleurs envahissent le regard, tel le bleu de Clematis 'Multiblue', d'un géranium vivace dont j'ignore le nom (je le présenterai en détail un autre jour, peut-être trouverez-vous de quelle variété il s'agit) et de Centaurea montana.

120519 tamaris.JPG

Un autre massif attire encore plus mon regard en ce moment, c'est celui où fleurit le Tamaris tetranda.  Une profusion de rose, tout en légèreté, jouant avec le pourpre des berberis, l'un taillé en topiaire, l'autre non encore taillé pour avoir pu profiter de sa floraison jaune orangé il y a quelque semaines.  Que dire concernant ce tamaris ? Tout d'abord qu'il résiste presque à tout et c'est pour cette raison que je l'avais planté dans ce talus sablonneux et donc sec.  Lui aussi fleurit sur les branches de l'année précédente et juste après la floraison, je le rabattrai.  Il peut devenir, si on le souhaite, un petit arbre de 3-4 mètres de haut, mais si on taille sévèrement, il peut être conduit également en arbuste.

120519 azalea palestrina.JPG

Tout près du tamaris explose aussi la floraison de l'azalée 'Palestrina', qui est vraiment en forme cette année ! Un tapis de fleurs blanches, magnifiques au coeur vert pistache.  A contempler de loin, mais aussi de tout près !  Ses voisines : un nepeta 'Six Hill's Giant' et un geranium vivace, le même inconnu que près de la clématite. 

A bientôt pour d'autres photos...

13/05/2012

Plantations aquatiques

Grande journée que ce samedi, passé à barboter dans l'eau du bassin.

120513 bassin.JPG

Tout d'abord, on a nettoyé le bassin des feuilles mortes accumulées dans le fond et du peu de vase qui s'était formée.  Monsieur Carzan s'est offert un nouveau jouet, un aspirateur pour étang (avec en prime une jolie combinaison à cuissardes pour rentrer dans l'eau), très efficace l'aspirateur, et du coup, ben c'est lui qui s'y est collé, au nettoyage :-)  A méditer mesdames :-)

120513 bassin 2.JPG

Ensuite, ce furent les grandes manoeuvres pour les plantations.  Sur la droite, un Iris pseudacorus variegata qui traînait dans le jardin.  Je n'aime pas du tout les fleurs de cette plante, beaucoup trop jaune vif à mon goût (et je coupe systématiquement toutes les tiges florales avant floraison) mais le feuillage est très lumineux, et j'en ai donc planté à deux endroits car il apportent beaucoup de verticalité.

Sur la gauche, une plante en laquelle j'ai mis beaucoup d'espoir, un Lysichitum camtschatcense. Très décorative, cette plante aura à terme une envergure de 70cm environ, avec de très longues feuilles d'un vert bien lumineux.  Des spathes de couleur blanche apparaissent en mai (mais je crois que ma plante a déjà fleuri cette année, patience donc jusque 2013).  Originaire du Kamtchatka (d'où son nom), elle résiste à -15 degrés.

Au milieu, un Calla palustris, au feuillage brillante et qui fleurira blanc cet été.  Il y a encore de la place pour effectuer d'autres plantations, affaire à suivre donc.  Je préciser que normalement la niveau de l'eau arrive au-dessus de la lave, mais avec le nettoyage, le niveau a baissé de quelques centimètres et on attend donc la prochaine pluie ... sans trop d'impatience je vous rassure !

Au  fond près du muret de pierres, j'ai pris une photo "aérienne" pour visualiser toutes les plantes.  Je n'ai choisi que des floraisons blanches, en travaillant plutôt sur la variété des feuillages.  Là aussi l'eau doit normalement arriver à ras de la lave.

120513 bassin 3.JPG

En allant de gauche à droite, on peut voir un Mazus reptens alba (ressemble très fort à une petite campanule des murs, fleurit blanc tout l'été et j'espère qu'elle va vite s'étaler pour former un tapis), un Hakonechloa 'Naomi', au feuillage jaune strié de vert et qui vire vers le pourpre en automne, un Houttuynia cordata plena, à fleurs blanches doubles qui s'épanouiront cet été, un autre Iris pseudacorus variegata, un autre Houttuynia, mais cette fois-ci Houttuynia cordata 'Chameleon', plus petit que le premier, au magnifique  feuillaghe panaché, jaune vert-rouge et qui fleurira aussi blanc.  Ensuite deux plantes récupérées au jardin et qui se plaisent les pieds dans l'eau : tout d'abord un Iris sibirica 'Mrs. Rowe', actuellement en boutons. Cet iris se plaît en bassin en été, mais il demande à être retiré de l'eau en hiver et planté en terrain drainé jusqu'au printemps.  La seconde récupérée du jardin est une petite primula denticulata alba, elle est en fleurs depuis deux mois et se plaît vraiment bien à cet endroit.   La toute dernière à droite est une Achillea ptarmica, qu'on rencontre souvent au jardin.

120513 bassin 4.JPG

Ensuite, ce fut le tour des plantes oxygénantes et filtrantes.  Ces plantes sont les poumons du bassin, elles contribuent à garder l'eau claire et à éviter la prolifération des algues, peu esthétiques.

Mis à part les traditionnelles Elodea canadensis tout à gauche , notre choix s'est porté sur Tillea recurva, un superbe petit gazon qui va tapisser le fond du bassin, à 40 cm de profondeur, du Myriophyllum proserpinoides, une plante d'origine brésilienne, plus robuste que myriophyllum aquaticum, et dont la souche doit être installée à une profondeur telle qu'elle sera à l'abri du gel, très jolie une fois que les tiges au feuillage très découpé sort de l'eau,  et enfin du Hottonia palustris, dont les tiges dépassent de l'eau et fleurissent... blanc, vous l'aurez deviné.

Chaque godet a été installé dans un panier individuel rempli de lave et puis on est allé tout installer dans l'eau.  Reste à attendre que tout s'installe et que tout grandisse !

Quant au jardin, il se porte bien, les floraisons des rhodos mettent la couleur, tout comme les feuillages des érables japonais.  A voir en détail dans une prochaine note !

02/05/2012

Tout en rose

120502 syringa microphylla superba 2.JPG

Une petite nouveauté au jardin en ce mois de mai : un Syringa microphylla 'Superba', croisé par hasard lors d'une visite en pépinière.  En plus de ses nuances tout en rose, passant du blanc rosé au rose plutôt soutenu, le tout sur fond de tiges brun foncé, cet arbuste a un atout de taille, c'est son parfum ! A chaque passage, je ne peux m'empêcher d'aller sentir le doux parfum de ce petit lilas.  Car il s'agit bien d'un lilas, un lilas de Chine pour être exact.   

120502 syringa microphylla superba.JPG

Côté floraison, on annonce une floraison non seulement au printemps tel notre bon vieux lilas, mais qui continue de façon intermittente jusqu'à la fin de l'été.  A tester donc.  Il me semble que la floraison de mon lilas est un peu précoce, probablement due à son passage dans la serre du pépiniériste.

Cet arbuste au port touffu est à planter au soleil ou à mi-ombre, dans un sol frais et drainé, à tendance neutre à légèrement acide. La taille se fait juste après la floraison.  J'allais oublier ses dimensions, environ 180cm en tous sens.  De quoi lui trouver une petite place pas trop loin de la terrasse pour pouvoir profiter au mieux de ses fragrances.

120205 Malus Everest.JPG

Autre floraison du moment, c'est mon pommier ornemental, Malus 'Evereste'.  Il est couvert de fleurs, également déclinées en nuances de rose.  J'avais lu que 'Evereste' offrait une floraison bien abondante, et c'est le cas.  Il est encore un peu isolé au jardin, un peu loin de ses voisins, mais il doit encore grandir.  Il fera à terme 5 mètres de haut, mais j'imagine fort bien qu'il puisse être taillé pour être guidé.

120502 malus everest 2.jpg

Plus tard, de petites pommes viendront garnir ses branches, au grand régal des oiseaux en hiver !