Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

17/03/2008

La taille des clématites

2919ab41c4947fdce385c4ef8bb3ed52.jpgGrâce à leur splendide floraison, les clématites figurent parmi les plus belles grimpantes.  Et regardez, voici déjà la clématite montana en boutons !  Profitons-en pour faire le point sur la taille des clématites, qui n'est pas si simple, et au moment de laquelle on peut vite faire des erreurs et ainsi compromettre la floraison de l'année.

On distingue en fait 3 groupes de clématites, dont les soins de taille sont différents.  Il faudra donc bien savoir dans quel groupe se situe chaque clématite du jardin.

Le groupe 1 : il comprend la clématite montana, une clématite à petites fleurs, qui fleurit au printemps sur le bois de l'année d'avant.  Après la floraison, si la plante devient trop envahissante, on raccourcira les tiges et on retirera les tiges mortes.  La clématite montana, facilement reconnaissable à son aspect liane et portant quantité de petites fleurs à quatre pétales.  Personnellement, je ne les taille pas, sauf lorsqu'elles deviennent vraiment trop imposantes.

Le groupe 2 : on y retrouve la Nelly Moser, The President, Vyvyan Pennel, Multiblue, pour ne citer qu'elles. Ces clématites fleurissent abondamment à la fin du printemps sur le vieux bois, puis nous offrent une seconde floraison plus légère à la fin de l'été sur les pousses de l'année.  Les fleurs sont donc formées à l'automne précédent et la taille de mars doit être limitée à un simple nettoyage.  Après la première floraison, on taillera légèrement le tiers ou la moitié de chaque branche.  On peut même ne pas la tailler du tout, mais attention au poids des branches, qui risquerait de les faire casser (et là c'est l'expérience personnelle qui parle ;-).

Le groupe 3 : ce groupe reprend Jackmanii, Ville de Lyon et les clématites viticella.  Elles ne fleurissent qu'une seule fois en été, de juin à septembre.  Dans ce groupe, les fleurs sont formées sur le bois de l'année et la taille de mars pourra donc être sévère : on rabattra toutes les branches à 2 ou 3 yeux, on supprimera également les tiges atteintes par le gel, et de nouvelles pousses se développeront au cours du printemps. 

En bref, voici ce qu'il faut faire en mars : rien pour les clématites du groupe 1, simple nettoyage des clématites du groupe 2 et taille sévère pour les clématites du roupe 3.

A vos sécateurs, et bonne taille !

 

Commentaires

Très joli blog que je découvre au hasard de mes recherches. Esthétique et sujets qui me passionnent, je reviendrai.

Écrit par : Marcel | 18/03/2008

Merci pour ces conseils, j'en ai planté 3 sur une clôture pour masquer des piquets en bois, malheureusement, elles ne sont pas exposées au soleil, ce qui limite leur développement. Je vais rechercher leur fiche pour pouvoir les tailler. à bientôt.

Écrit par : Patrick | 18/03/2008

Un petit coucou en passant... Le printemps arrive, on va pouvoir s'en donner à coeur joie ... mais gare encore aux gelées ...
Amitiés
Pat

Écrit par : pat | 18/03/2008

L'an dernier, ma clématite a "brûlé" en quelques heures. Les feuilles sont devenues noires et complètement dessèchées. Il semble que ce soit un champignon qui soit à l'origine du désastre. Trop de soleil et d'humidité. J'ai dû, à regret, la rabattre au sol. J'ai intégré à la terre, un fongicide du nom de Tricarbamix. Cette année, elle a l'air de reprendre, les pousses doivent faire une vingtaine de centimètres.
Bonne continuation au jardin !

Écrit par : lagesvoise | 18/03/2008

Ma curiosité a pris le dessus, Lagesvoise, je n'ai pas pu m'empêcher d'aller me renseigner sur les cause du déssèchement de votre clématite et en effet, il s'agit d'un champignon, le Ascochyta clematidina, qui occasionne le flétrissement de la clématite. Mon livre mentionne qu'il faut la couper jusqu'au tissu sain, même si c'est sous le niveau du sol, mais la clématite repart bien en général. Bonne chance !

Écrit par : Carzan | 18/03/2008

Les commentaires sont fermés.