Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

13/03/2008

Quand notre imaginaire nous joue des tours...

8ecd19c39abbbe04c1bf3f18fc97ad28.jpgLa pluie tombe à verse, le vent souffle à nous emporter.  Soudain, on entend de petits craquements dans le bois juste à côté, ou encore dans le jardin plus proche, derrière un buisson. On se demande alors quel est le petit animal qui peut bien remuer là, entre les feuilles.  Et là, deux solutions s'offrent à nous. La première est purement rationnelle : se dire que, finalement, c'est un oiseau qui s'abrite de la pluie.  Mais la seconde, beaucoup plus osée, peut nous révéler qu'à notre insu, notre jardin abrite de bien curieux visiteurs, fruits de notre imaginaire. 

Je vous présente le visiteur le plus connu des jardins : le lutin des champs. Il réside habituellement dans les clairières des forêts, dans le tronc creux d'un arbre tombé ou encore bien caché parmi les arbustes du jardin.  C'est dans leur nature de tourmenter les humains et de leur jouer des tours.  Alors, si durant une promenade dans votre jardin vous recevez un gland sur la tête en passant sous un chêne ou que vous trébuchez sur une pierre posée sur votre chemin, dites-vous bien que ce petit farceur n'est probablement pas très loin.

Si vous appréciez les habitants de ce monde invisible, je vous invite à retrouver toutes les magnifiques esquisses  imaginées par Arthur Spiderwick dans 'Le grand guide du monde merveilleux qui vous entoure'.  Et je vous dirai alors, tel Peter Pan : 'Bon voyage au pays de l'imaginaire !'

Commentaires

pas de lutins des champs chez moi: ils ont trop peur du chat.
mais j'en ai dans la maison. je ne sais s'il s'agit d'un vulgaire lutin de maison ancienne ou d'une espèce plus particulière.
le mien cache les clés, perd les cahiers scolaires, dissimule le couteau à éplucher, claque les portes et, quand il est en grande forme, éteint les lampes.

Écrit par : Passiflore | 13/03/2008

Les commentaires sont fermés.