Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/02/2008

Des lys sur la terrasse

7ea5c7e50822f769d85695fe5ed3b42a.jpgC'est le plein moment pour planter nos bulbes de lys.  On en trouve d'ailleurs tout un choix en jardinerie actuellement. 

Et quoi de plus agréable de profiter du parfum de ces fleurs éclatantes directement sur la terrasse !  C'est possible si l'on choisit des variétés adaptées à la culture en vasque ou en pot. Alors, une petite idée pour un week-end qui s'annonce pluvieux : préparer des potées de lys.

Une des meilleures variétés pour cette utilisation est le lys asiatique 'Lollypop'.  Variété bien connue, on la trouve assez facilement.

Le lys a besoin de soleil et fleurit de juin à août, c'est-à-dire lorsque l'on profite le plus de la terrasse. 'Lollypop' est d'ailleurs l'un de lys qui fleurissent le plus tôt. Cinquante centimètres de hauteur, des tiges bien robustes, une végétation basse et des couleurs absolument éclantantes (pétales blancs bordés de rose), il a tout pour plaire.

On les plante à une dizaine de centimètres de distance directement dans la vasque afin d'obtenir un beau bouquet de fleurs.  Il faudra une terre riche, légère avec un bonne quantité d'humus.

Comme pour tous les lys, il faudra faire attention au criocère du lys et bien faire face aux attaques qui pourraient surgir dès que l'on note l'apparition de l'un ou l'autre indvidu.

Voilà, il ne restera plus qu'à profiter de la beauté des fleurs et de leur parfum très agréable.

Bien que ce soit peu esthétique (et dans ce cas on peut placer le pot dans un endroit plus discret du jardin), il est préférable de laisser les feuilles jaunir après la floraison et d'attendre que la tige plie avant de la couper afin de permettre aux bulbes d'emmagasiner assez de réserves pour la floraison de l'année suivante.

 

27/02/2008

Les hellébores à l'honneur !

aaad7b4e8ed048cbc13add9bbc1bdc2f.jpgA la Pépinière de la Thyle se tenaient le week-end dernier des journées portes ouvertes dédiées aux hellébores.  L'occasion rêvée d'en savoir plus sur ces plantes, qui sont une des spécialités de l'endroit.  Voici donc un résumé des explications fournies par le pépiniériste M. De Ryckel.

Plantes robustes et faciles à vivre, on peut installer les hellébores au jardin de l'automne à la fin du printemps.  Les hellébores sont actuellement mises à l'honneur car elles sont en fleurs, et comme beaucoup de variétés sont issues de semis et sont donc uniques, c'est le meilleur moment pour choisir une couleur qui convienne à votre jardin et vous plaise.

Les fleurs de l'hellébore s'épanouissent depuis février jusqu'avril et apportent donc cette touche de couleur qui peut manquer dans nos jardins à la fin de l'hiver.

Les hellébores préfèrent pousser dans un sol frais, bien drainée, avec un pH neutre.  Seules les hellébores orientales acceptent un sol plus acide et sont les plus faciles à cultiver parmi toutes les variétés.  Si votre sol est argileux, la plante (surtout hellébore niger) ne va pas mourir, mais elle va végéter au lieu de s'étendre.  Rien n'empêche alors de creuser un grand trou et le remplir d'un substrat léger (terreau et sable) dans lequel on installera la plante.

Les hellébores orientales issues de semis mettent trois ans avant de nous offrir leurs premières fleurs (ce qui explique leur prix plus élevé), tandis que les hellébores niger fleurissent dès la première année.  Cependant, ces dernières ont une durée de vie moins longue que les orientales.  Les orientales nous offrent également une grande variété de couleurs, formes de pétales, fleurs doubles, etc.

Je vous invite donc à faire un tour à la Pépinière de la Thyle afin de découvrir toutes ces variétés et couleurs.  Et comme moi, vous vous laisserez certainement tenter ...

 

26/02/2008

Les premières photos...

Qui a dit que l'hiver n'offrait pas sa palette de couleurs ?  Un premier album 'Février en fleurs' démontre tout le contraire : la floraison des hellébores, bruyères, pensées et skimmias apportent une touche chaleureuse alors que les températures sont toujours assez timides.  De quoi pousser le printemps à pointer le bout de son nez ...